Les coups

les coups .

Certains coups de la capoeira sont nés de luttes et danses tribales africaines et d‘autres du propre quotidien des capoeiristes et à travers sa connivence avec les animaux et la nature, tels que : Martelo, Rasteira, Benção, Chibata, Tesoura, Cabeçada, Macaco, Rabo de arraia, Meia lua, Coice de mula, Esporão, Galopante.

 

La Ginga est le mouvement fondamental, sans elle la capoeira n’existe pas. Les mouvements Basiques sont : Cocorinha, Esquivas, Negativas, Aú e Rolês, qui forment les principales défenses et des déplacements.

 

Dans les ataques et contre-ataques il y a : des coups traumatisants : Meia Lua de Frente, Martelo, Meia lua de compasso, Armada, Chapa, Queixada e muitos outros ;des coups deséquilibrants : Rasteira, Vingativa, Bandas, Tesouras et la Benção (qui peuvent être aussi traumatisants);Il y a encore les mouvements de floreios (de dextérité), qui servent à embellir et ouvrir le jeux sont : Macaco, “S”dobrado, Bananeira, Queda de Rim, Pêndulo, Salto Mortal, Ponte, Pião ;Il y a aussi les balões (prises au corps), coups liés, feintes et sauts.Comme les coups sont combinés, variés , recréés, innovés et, souvent spontanés, cataloguer et nommer tous les coups de la capoeira reste difficile. La majorité des groupes adopte différentes nomenclatures et classifications pour les coups.Contrairement à ce que certains imaginent, les coups de la capoeira, ne servent pas seulement à danser, ils peuvent toucher et suivant la situation, peuvent aller jusqu’à tuer.

 

L’histoire raconte que, souvent, pour fuir de l’esclavage, le nègre a eu besoin de lutter jusqu’à tuer, mais actuellement notre lutte est autre, nous n’avons pas besoin d’utiliser la force physique. Capoeira est lutte d’union, de camarades et d’amitié. C’est pour ça que la discipline est tant importante, le respect mutuel et la conception claire que la capoeira est un sport qui fait partie de notre culture et non une lutte qui permet tout, sans règles et à des fins violentes.

 

Pour être un bon capoeiriste, il n’est pas nécessaire de blesser quelqu’un et pour montrer une supériorité dans le jeu de capoeira, personne n’a besoin de porter le coup.Si nous pensons en tant que chrétiens, jamais nous allons appliquer un coup pour blesser notre semblable (Jésus a enseigné que nous devons aimer le prochain comme nous-mêmes).